Tire à balles réelles sur des manifestants le 26 janvier 2019 la vérité, rien que la vérité mais mais est ce que toute la vérité?

Les nouvelles pleuvent  dans les réseaux sociaux selon elles, la police a tiré sur des manifestants, des images amateurs montrent un officier de police lancer des coups de feux, il y’a deux autres qui le suivent.

Ils s’en suivent des images montrant un homme à terre, touché à la cuisse et une dame avec deux impacts à la cuisse et un autre qui a failli perdre ses organes génitaux.

Les questions suivantes peuvent se poser : 1- Y’a-t-il eu coup de feu ? 2-La police a-t-elle tiré à balles réelle sur la foules ?3- Quelles sont les leçons à tirer de cette affaire ?

1-Les tires de coups de feu :

On ne saurait dire s’il y’a un lien entre les tireurs à l’image et les personnes en fuites ou blessées et les images du jour, ces images semblent être tournées dans des zones différentes pas à la même date.

2-Est-ce que les trous sur les cuisses des blessés sont une émanation des AK47 ?

Les tirs des AK47 ne caressent pas la peau, se sont des armes létales, qui détruisent les tissus humains en broyant généralement les os. Lorsqu’une dame dit qu’elle a reçu deux balles réelles sur sa cuisse et que non seulement cette cuisse ne saigne, mais qu’elle fait des selfis pendant qu’on nettoie sa blessure  dans un hôpital de référence alors qu’une autre personne essaye d’enlever à mains nu les débris de balles, cela ressemble à du cinéma et on se demande si c’est une salle de Cinéma ou une salle de soins.

Les remarques sont les suivantes :

 -La blessure ne saigne ni dans le taxi ou elle était, ni à l’hôpital

– Elle est souriante, il n’y a aucun signe de douleur pour une personne qui vient d’être blessé par un équipement militaire. Nous ne savons pas si la police utilise des armes de chasse et ne pouvons donner l’origne du tir.

-Le personnel de soin en gant est aidé par une personne à main nu sans peur d’infection pour une blessure aussi grave pendant qu’elle fait des selfi

3-Les manifestations publiques  dans la voie et locaux sont réglementés au Cameroun ; S’il est vrai que ce mouvement n’a pas eu l’autorisation, on constate qu’il plonge dans une confrontation

Dangereuse avec les forces de l’ordre. Ce qui est curieux est qu’à la même place Makepe petit pays ; Copacabana, Bijou makepe les buvettes étaient pleines à point. Les Camerounais sont restés insensibles à l’appel à manifester, seuls une quinzaine de personnes et  quelque bandeaux à qui on a remis un billet de 500F ont répondu présent, la montagne a accouché une souris et le make up sur la cuisse est une porte de sortie pour alerter l’opinion publique.

Si l’idéologie alternative veut conquérir le pouvoir, il faut d’abord qu’elle conquiert les cœurs des camerounais, en vendant un projet de société sur et réaliste qui surpasse l’idéologie au pouvoir. C’est un travail à faire sur toute l’étendue du territoire, pas seulement dans les réseaux sociaux. Si on t’explique le Cameroun tu comprends, cela voudrai dire qu’on t’a mal expliqué

Publicités

Auteur : pekani

Je suis un chercheur en quête permanente de la vérité. Du pourquoi de la vie et du comment vivre. Dans cette quête je me suis rendu compte que l’Afrique regorge d’énorme trésor qu'il suffit simplement de creuser. Je vous invite à me suivre vous serez content