Une autre solution à l’opération épervier

Les prisons des deux villes Yaoundé et Douala  comptent un ancien premier ministre, plusieurs  ministres directeurs généraux d’entreprise publiques et para-publiques et leur collaborateurs.Quelle réponse apportée à ce phénomène?

L’Opération Épervier est une vaste opération judiciaire initiée dans le cadre de la lutte anti-corruption au Cameroun. Cette opération a été lancée par le gouvernement du Premier ministre Ephraïm Inoni en 2006 sous la pression des bailleurs de fonds internationaux.

D’anciens ministres et des dirigeants d’entreprises publiques ont ainsi été arrêtés et condamnés3. Ainsi, en mars 2008, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances Polycarpe Abah Abah et l’ancien ministre de la Santé Urbain Olanguena Awono ont été arrêtés pour détournements de fonds. Gervais Mendo Zé, l’ex-patron de l’audiovisuel public, est emprisonné à Kondengui. L’ex-ministre Alphonse Siyam Siwé écope de 30 ans de prison pour des détournements de fonds au port autonome de Douala en décembre 2007.Roger Ntongo Onguéné, l’ancien patron des Aéroports du Cameroun, écope de 30 ans de prison. L’homme d’affaires Yves Michel Fotso est arrêté en 2010, et fait l’objet de plusieurs condamnations dont la prison à vie.

Le président Paul Biya a toutefois été accusé d’utiliser en partie cette opération anti-corruption pour écarter des personnalités, souvent eux-mêmes anciens protégés du président, à des fins politiques. (Wikipedia)

Si la corruption est un phénomène, nous pensons qu’il faut chercher à apporter de réponses plus adaptées .

Ainsi, l’ensemble des citoyens pensent que les emprisonnements de ces individus ne servent pas le pays. Car ce sont des personnes bien formées qui auraient été utiles à la société.

En outre il y’a des méthodes plus douces encore, qu’il faudrait  poser comme  actions d’anticipation par exemple.

-Les contrôles et les audits interne, et ces personnes devraient être au dessus des ministres de telles sorte que les fautes commises leur seraient imputable.

-L’informatisation des procédures

-La postulation des marchés publics en ligne

-Le suivi des trains de vie des personnalités publiques au moment de leur fonction. Et la déclarations des biens avant toute prise de fonction.

Les ministres devraient quant à eux demander un contrat d’amnistie dans le cadre de leur fonction et il incomberait à l’État de s’assurer pendant cet exercice qu’aucune faute ne sera commise.

L’État devrait libérer ceux qui sont détenus et leur demander de créer de la valeur et de l’emploi, et ces derniers ne devraient plus exercer une fonction publique sur une période déterminée, ni se lancer en politique ou créer des actions visant à déstabiliser le pays.

L’ensemble de la population devrait être sensibiliser sur ce qu’on appelle le service et servir. Nous avons hérité d’une portion de terre pour un vivre ensemble avec des cultures différentes, nous devons rendre cette portion de terre habitable, vivable par le service, la solidarité, la paix. Le plus facile est commencer tous les jours à la maison , de passage sur la rue, par un regard attentifs. Puis de poser des actes de sécurité sur la voie publique.

-En veillant à ne pas téléphoner au volant ou sur le guidon de la moto

-De s’assurer que son véhicule est en bon état avant de le déplacer

-De  ne pas conduire sous l’emprise d’un drogue ou de l’alcool

Que ceux qui nous gouvernent, sachent qu’ils n’ont pas besoin de poser des grandes choses pour être respecter. Qu’ils soient proches des populations, que les trous de routes soient aussitôt bouchés.

Ce sont tous ces actes qui bien faits feront disparaitre progressivement tous ses maux

Publicités

Auteur : pekani

Je suis un chercheur en quête permanente de la vérité. Du pourquoi de la vie et du comment vivre. Dans cette quête je me suis rendu compte que l’Afrique regorge d’énorme trésor qu'il suffit simplement de creuser. Je vous invite à me suivre vous serez content