Tournée Nationale de formation sur le mangement responsable.

Cette formation propose une vision du management responsable qui peut être pertinente autant dans la gestion au quotidien des entreprises que dans les prises de décision qui ont un impact pour l’avenir du collaborateur, de l’entreprise, de sa localité et de la terre. Un management responsable repose sur la triple contrainte sociale, économique et environnementale du
développement durable. Son déploiement n’est possible que par la transformation des personnes, des entreprises et de la société dans son ensemble. Il implique de repenser nos habitudes et nos préjugés, ainsi que de modifier nos valeurs.
Cette formation s’adresse autant aux chefs d’entreprise, cadres, et employés désireux de participer à la création de contextes de travail plus harmonieux et de communautés humaines
plus sereines.

Une structure à trois niveaux
Afin de prendre corps, le management responsable exige un changement de mentalité dans les
manières d’envisager la conception, la production, la distribution et la consommation de biens
et de services. Il doit aussi pouvoir s’appuyer sur la transformation des personnes, des
entreprises et de la société dans son ensemble. En d’autres mots, le management responsable
n’est pas une méthode que l’on peut appliquer en suivant une recette; il suppose de repenser
nos habitudes et nos préjugés, et de réfléchir aux valeurs qui guident nos actions.
Cette formation s’articule ainsi autour de sept valeurs importantes, proposées pour mieux
appréhender le management responsable. Chaque valeur est présentée à partir de trois angles
d’analyse.
1. Le point de vue individuel (ou micro) aborde les comportements et les attitudes des
personnes qui évoluent à l’intérieur et autour des entreprises. C’est souvent à la suite
d’actions individuelles que des mouvements collectifs émergent et inspirent des
changements profonds dans nos sociétés.
2. Le point de vue organisationnel (ou méso) cible les actions de l’entreprise, de même
que sa structure, ses processus et ses parties prenantes. Les entreprises sont également
de puissants outils de changement qui peuvent influencer de manière importante
l’avenir de l’espèce humaine sur la planète Terre.
3. Le point de vue sociétal (ou macro) se concentre sur des changements qui engagent la
société dans son ensemble. Il intègre les gouvernements, les institutions internationales
et les organisations de la société civile à l’équation du management responsable.

Module 1 – L’efficacité

Efficacité est un emprunt au latin efficacitas, «fait de produire un effet
notable».
Elle est la valeur centrale du management responsable.
L’efficacité est la qualité d’une personne, d’une chose ou d’une approche à produire les
résultats attendus. On a souvent tendance à vouloir quantifier l’efficacité (p. ex., un montant, un
ratio ou un pourcentage), alors qu’elle peut également renvoyer à des notions plus complexes,
comme l’utilité, la fertilité, la santé et l’impact social.
Ce module jouera sur la polysémie de la valeur de l’efficacité, autant sur le plan individuel,
organisationnel que sociétal.
 La quête du sens du travail: trouver son ikigai
 L’efficacité personnelle: laisser une trace positive de son séjour sur Terre
 Les critères de l’efficacité organisationnelle
 La performance sociale des entreprises
 Les avantages d’une économie plurielle

Module 2 – L’intégrité

Intégrité est un emprunt au latin classique integritas, «fait d’être
entier».
Elle porte en elle les notions d’authenticité, d’honnêteté et d’éthique.
L’intégrité est au cœur de nombreux enjeux de notre époque, qu’il s’agisse d’intégrité
physique, psychologique, professionnelle ou écologique. Ici, la métaphore de la boussole est
évocatrice : l’intégrité oriente les actions d’une personne, d’une entreprise ou d’une collectivité
qui veut déterminer des objectifs et garder le cap.
Ce module est ponctué de diverses notions reliées à l’intégrité des personnes, des entreprises et
de la société dans son ensemble.
 L’alignement de soi: intégrité, congruence, authenticité et conscience
 Le leadership conscient et authentique
 La cohérence stratégique et la gouvernance de l’entreprise
 Les certifications et les audits sociaux et environnementaux
 Les enjeux éthiques contemporains: de l’intégrité physique à l’intégrité écologique
Module 3 – Le dévouement
Dévouement est relié à la notion d’altruisme, alter, «autre».
Se dévouer, c’est consacrer son énergie au service des autres.
Le dévouement est souvent associé au concept d’altruisme, c’est-à-dire au fait de vouloir faire
du bien autour de soi sans rien attendre en retour. Cette valeur constitue probablement la
caractéristique essentielle de la notion de développement durable, où la Terre est le jardin
commun de l’humanité dont chacun a la responsabilité de prendre soin.
Ce module s’intéresse au dévouement en tant que valeur humaniste incontournable au
management responsable.

 Les attitudes fondamentales:

 Le leadership bienveillant: la primauté de la volonté de servir
 La santé organisationnelle: bien-être, santé et sécurité au travail
 Les entreprises au service du bien-être durable de leur communauté
 L’entrepreneuriat social au Nord comme au Sud
Module 4 – L’audace
Audace provient du verbe latin audeo, «oser».
C’est une condition nécessaire pour relever les défis et avoir un réel
impact dans le monde.
L’audace est la capacité à se dépasser, à innover, mais aussi à affronter ses peurs et à prendre
des décisions courageuses. Faire preuve d’audace est nécessaire pour modifier une situation
inacceptable, pour accomplir de grands projets ou pour atteindre de nouveaux sommets. Faire
preuve d’audace, c’est accepter un certain déséquilibre pour avancer.
Ce module explore quelques jalons d’un management audacieux de soi, des autres, des
entreprises et de la société dans son ensemble.
 Les formes d’audace au travail: intrapreneurship, déviance constructive, lanceur d’alerte
 Le courage des gestionnaires et le leadership transformationnel
 L’entrepreneuriat responsable comme forme d’audace: la création de valeur partagée
 L’entreprise apprenante et la culture d’innovation
 De l’innovation sociale à la transformation sociale

Module 5 – La solidarité

Solidarité provient du latin in solidum, «pour le tout».
Les personnes se constituent en réseaux de relations et doivent se porter
une aide mutuelle.
La solidarité exprime un rapport d’interdépendance entre des personnes ayant conscience d’une
communauté d’intérêts qui les pousse à se porter une aide mutuelle. Cette valeur requiert de
reconnaître l’importance du collectif, du «nous» et du vivre-ensemble ainsi que la mise en
place de pratiques favorisant ce vivre-ensemble.
Ce module traite du projet inclusif qu’est le management responsable, visant un avenir
équitable et prospère pour tous.
 Le respect au quotidien: courtoisie, convivialité et collégialité
 Le leadership partagé et le travail d’équipe
 La gestion de la diversité en entreprise
 L’économie solidaire et l’économie du partage
 La solidarité sans frontière: le partenariat Nord-Sud

odule 6 – L’humilité
Humilité est un emprunt au latin humilitas, «fait d’être près de la terre».
Elle se définit notamment par l’expression de gratitude envers autrui et
envers la Terre.
Au quotidien, l’humilité implique une évaluation juste, exacte et précise de soi, incluant la prise
de conscience de ses propres limites et la recherche d’aide quand on en a besoin. L’humilité
renvoie aussi à la création d’un rapport plus respectueux à la Terre et à ce que celle-ci offre à
toutes les espèces vivantes, ce qui peut se faire par l’entremise de modèles d’affaires innovants.
Ce module tente de dépeindre le rôle primordial de l’humilité dans le grand projet du
développement durable. .
 L’humilité au quotidien: accepter ses forces et ses faiblesses
 L’humilité comme moteur du changement: comment apprendre de ses erreurs
 Les différentes formes de reconnaissance au travail: la personne, les processus et les résultats
 L’humilité organisationnelle comme source d’avantage concurrentiel
 Des modèles d’affaires innovants pour un rapport plus humble à la Terre
Module 7 – L’agilité
L’agilité représente autant une valeur à promouvoir qu’une habileté
essentielle à cultiver pour relever les défis du développement durable.
L’agilité est la capacité de naviguer entre les obstacles, c’est-à-dire de s’adapter aux
changements constants de son environnement. La métaphore du monocycle est évocatrice à ce
propos: loin d’être en opposition avec le déséquilibre, la stabilité s’obtient plutôt en l’utilisant
d’une manière mesurée. L’équilibre est donc un usage intelligent du déséquilibre, et l’agilité est
à la disposition de qui maîtrise ce savoir-faire.
Ce module jongle avec les paradoxes qui caractérisent la complexité croissante de la société
contemporaine.
 L’intelligence émotionnelle et la complexité comportementale
 La gestion agile des personnes et des équipes: de l’entreprise agile à l’entreprise «opale»
 La gestion du changement et des crises dans les entreprises
 Naviguer dans les environnements VICA: volatiles, incertains, complexes et ambigus
 L’appréhension des paradoxes du développement durable

Publicités

Auteur : pekani

Je suis un chercheur en quête permanente de la vérité. Du pourquoi de la vie et du comment vivre. Dans cette quête je me suis rendu compte que l’Afrique regorge d’énorme trésor qu'il suffit simplement de creuser. Je vous invite à me suivre vous serez content

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s