Une autre solution à l’opération épervier

Les prisons des deux villes Yaoundé et Douala  comptent un ancien premier ministre, plusieurs  ministres directeurs généraux d’entreprise publiques et para-publiques et leur collaborateurs.Quelle réponse apportée à ce phénomène?

L’Opération Épervier est une vaste opération judiciaire initiée dans le cadre de la lutte anti-corruption au Cameroun. Cette opération a été lancée par le gouvernement du Premier ministre Ephraïm Inoni en 2006 sous la pression des bailleurs de fonds internationaux.

D’anciens ministres et des dirigeants d’entreprises publiques ont ainsi été arrêtés et condamnés3. Ainsi, en mars 2008, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances Polycarpe Abah Abah et l’ancien ministre de la Santé Urbain Olanguena Awono ont été arrêtés pour détournements de fonds. Gervais Mendo Zé, l’ex-patron de l’audiovisuel public, est emprisonné à Kondengui. L’ex-ministre Alphonse Siyam Siwé écope de 30 ans de prison pour des détournements de fonds au port autonome de Douala en décembre 2007.Roger Ntongo Onguéné, l’ancien patron des Aéroports du Cameroun, écope de 30 ans de prison. L’homme d’affaires Yves Michel Fotso est arrêté en 2010, et fait l’objet de plusieurs condamnations dont la prison à vie.

Le président Paul Biya a toutefois été accusé d’utiliser en partie cette opération anti-corruption pour écarter des personnalités, souvent eux-mêmes anciens protégés du président, à des fins politiques. (Wikipedia)

Si la corruption est un phénomène, nous pensons qu’il faut chercher à apporter de réponses plus adaptées .

Ainsi, l’ensemble des citoyens pensent que les emprisonnements de ces individus ne servent pas le pays. Car ce sont des personnes bien formées qui auraient été utiles à la société.

En outre il y’a des méthodes plus douces encore, qu’il faudrait  poser comme  actions d’anticipation par exemple.

-Les contrôles et les audits interne, et ces personnes devraient être au dessus des ministres de telles sorte que les fautes commises leur seraient imputable.

-L’informatisation des procédures

-La postulation des marchés publics en ligne

-Le suivi des trains de vie des personnalités publiques au moment de leur fonction. Et la déclarations des biens avant toute prise de fonction.

Les ministres devraient quant à eux demander un contrat d’amnistie dans le cadre de leur fonction et il incomberait à l’État de s’assurer pendant cet exercice qu’aucune faute ne sera commise.

L’État devrait libérer ceux qui sont détenus et leur demander de créer de la valeur et de l’emploi, et ces derniers ne devraient plus exercer une fonction publique sur une période déterminée, ni se lancer en politique ou créer des actions visant à déstabiliser le pays.

L’ensemble de la population devrait être sensibiliser sur ce qu’on appelle le service et servir. Nous avons hérité d’une portion de terre pour un vivre ensemble avec des cultures différentes, nous devons rendre cette portion de terre habitable, vivable par le service, la solidarité, la paix. Le plus facile est commencer tous les jours à la maison , de passage sur la rue, par un regard attentifs. Puis de poser des actes de sécurité sur la voie publique.

-En veillant à ne pas téléphoner au volant ou sur le guidon de la moto

-De s’assurer que son véhicule est en bon état avant de le déplacer

-De  ne pas conduire sous l’emprise d’un drogue ou de l’alcool

Que ceux qui nous gouvernent, sachent qu’ils n’ont pas besoin de poser des grandes choses pour être respecter. Qu’ils soient proches des populations, que les trous de routes soient aussitôt bouchés.

Ce sont tous ces actes qui bien faits feront disparaitre progressivement tous ses maux

Publicités

Comment gagner de l’argent en bloguant ?

Voici donc les 6 points :

1- Pensez à un titre frappant pour votre article

2- Ayez une belle photo


3- Soyez concis

4 – Incluez des appels à l’action « forts »

5- Partager ensuite votre article sur LinkedIN, Facebook et Twitter

6- Répéter les étapes 1 à 5

Pour avoir plus de détails abonnez vous à mon blog , posez moi des questions , partagez.

PROF MAURICE KAMTO: STRATEGIE OU SUICIDE POLITIQUE? QUELLE ANALYSE?

L’homme du pénalty marqué s’est fait connaitre d’abord par sa conférence de presse au lendemain des élections présidentielles, puis il a enchainé des meetings et depuis plusieurs mois des marches pour manifester son  »hold up électoral »

L’illusion du suicide politique

En effet,plusieurs personnes se posent des questions sur la psychologie de cet éminent professeur. Est-il un fou furieux; un psychopathe? Un suicidaire? Sont autant de questions recensées de tous les coins par un grande nombre de personne.

Faits politiques

Le constat objectif montre les points suivants:

-Plus que jamais cet homme et son parti politique polarise la sphère politique et Cameroun et son agilité ajouté à son audace, fait de lui une personne influente

-Il se positionne désormais comme un contrepoids crédible contre le régime en place

-Il a plus d’audiences que tous les partis politiques de l’idéologie alternative

Le professeur semble être plus rusé qu’on ne le croit. Mais il doit faire attention à sa branche radicale pour avoir plus de crédibilité.



Impact de balle d’un AK47

CUISSE LA FEMME !

Voici ce qui se passe sur une cuisse qui reçois un tir de balle réelle ou un éclat d’obus: On a la cuisse sectionnée en deux 

*Ne pas confondre les tirs avec des balles de défenses ou a grenailles comme celle tirée sur le pied d’un militant ou la cuisse de la femme qui provoquent aussi des blessures ouvertes si le tir est réalisé à bout portant . Les balles réelles sont des munitions létales de guerre utilisées par l’armée pas par la police camerounaise* Bien saisir la terminologie quand les autorités disent que la police camerounaise n’a pas tiré sur les personnes avec des balles réelles.

Tire à balles réelles sur des manifestants le 26 janvier 2019 la vérité, rien que la vérité mais mais est ce que toute la vérité?

Les nouvelles pleuvent  dans les réseaux sociaux selon elles, la police a tiré sur des manifestants, des images amateurs montrent un officier de police lancer des coups de feux, il y’a deux autres qui le suivent.

Ils s’en suivent des images montrant un homme à terre, touché à la cuisse et une dame avec deux impacts à la cuisse et un autre qui a failli perdre ses organes génitaux.

Les questions suivantes peuvent se poser : 1- Y’a-t-il eu coup de feu ? 2-La police a-t-elle tiré à balles réelle sur la foules ?3- Quelles sont les leçons à tirer de cette affaire ?

1-Les tires de coups de feu :

On ne saurait dire s’il y’a un lien entre les tireurs à l’image et les personnes en fuites ou blessées et les images du jour, ces images semblent être tournées dans des zones différentes pas à la même date.

2-Est-ce que les trous sur les cuisses des blessés sont une émanation des AK47 ?

Les tirs des AK47 ne caressent pas la peau, se sont des armes létales, qui détruisent les tissus humains en broyant généralement les os. Lorsqu’une dame dit qu’elle a reçu deux balles réelles sur sa cuisse et que non seulement cette cuisse ne saigne, mais qu’elle fait des selfis pendant qu’on nettoie sa blessure  dans un hôpital de référence alors qu’une autre personne essaye d’enlever à mains nu les débris de balles, cela ressemble à du cinéma et on se demande si c’est une salle de Cinéma ou une salle de soins.

Les remarques sont les suivantes :

 -La blessure ne saigne ni dans le taxi ou elle était, ni à l’hôpital

– Elle est souriante, il n’y a aucun signe de douleur pour une personne qui vient d’être blessé par un équipement militaire. Nous ne savons pas si la police utilise des armes de chasse et ne pouvons donner l’origne du tir.

-Le personnel de soin en gant est aidé par une personne à main nu sans peur d’infection pour une blessure aussi grave pendant qu’elle fait des selfi

3-Les manifestations publiques  dans la voie et locaux sont réglementés au Cameroun ; S’il est vrai que ce mouvement n’a pas eu l’autorisation, on constate qu’il plonge dans une confrontation

Dangereuse avec les forces de l’ordre. Ce qui est curieux est qu’à la même place Makepe petit pays ; Copacabana, Bijou makepe les buvettes étaient pleines à point. Les Camerounais sont restés insensibles à l’appel à manifester, seuls une quinzaine de personnes et  quelque bandeaux à qui on a remis un billet de 500F ont répondu présent, la montagne a accouché une souris et le make up sur la cuisse est une porte de sortie pour alerter l’opinion publique.

Si l’idéologie alternative veut conquérir le pouvoir, il faut d’abord qu’elle conquiert les cœurs des camerounais, en vendant un projet de société sur et réaliste qui surpasse l’idéologie au pouvoir. C’est un travail à faire sur toute l’étendue du territoire, pas seulement dans les réseaux sociaux. Si on t’explique le Cameroun tu comprends, cela voudrai dire qu’on t’a mal expliqué