Pourquoi je suis un blogueur?

C’est une autre façon d’exister. Mon constat est qu’autour de nous, de notre pays. Dans notre continent nous vivons avec plusieurs individus. Ceux qui se plaignent , ceux qui agissent et ceux qui font les deux.

Moi africain, je voudrai être tous ça, un coup me plaindre, un autre arrêter de le faire et un autre les deux.

Je voudrai également montrer à travers mes recherches les talents, les mythes et les mystères de l’Afrique qui sont à valeur à ajoutée ou même à enlever.

En fin, je voudrai aider et participer au développement personnel, technique et spirituel de l’homme africain qui arrive.

Publicités

Les smarts phones futures tueurs des cadres Camerounais

Selon les objectifs du millénaire, il faut réduire la pauvreté de 50%.Cependant il faut avoir les ressources saines et en sécurité.Cependant le smart phone constitue une menace terrible.Comment faire pour réduire ou même supprimer le téléphone au volant?

Tous le monde doit s’impliquer. Les femmes, enfants, amis, collègues. Sans oublier les autorités à savoir le ministère de transport, les forces de l’ordre.

Les entreprises, les sociétés d’assurances les masses média sont aussi conviés à cette lutte. Car tous ont aussi intérêt proche ou indirect à la sauvegarde des vies.

 

Le mô mboto

Le mô mboto est une figure légendaire de la zone du grand Mbam (Ekim et inougou) de la région du centre du Cameroun.

Cette légende était racontée aux enfants et expliquée entre les initiés. Ce personnage à l’apparence d’un nain , gnome, lutin se présentait aux enfants dans la forêt. Il leur projetait une image illusoire de frayeur afin que ceux ci par peur fassent un vœu négatif du genre j’accepte qu’un parent ou un frère mourra ou sera malade ou sera pauvre, ou moi même je ne serai rien dans la vie. Il détenait toujours une bobine et un fil et lorsque le vœu   était fait, il le scellait.

Alors les enfants , sensibilisés sur lui, gardant le sang froid faisaient toujours des vœux positif du genre, je serai épanoui, mes parents et mes frères le seront également, nous seront en bonne santé.Bien qu’il se fâchait, ce personnage scellait le vœu en menaçant de manière violente ces enfants arrogants.

Ceci constitue une correspondance au développement personnel de nos jours qui parle de la puissance de la pensée positive, qui voudrait que quelque soit la violence de la tempête de ta vie, garde le Cap.Souvent les barrières  que nous voyons sont plus souvent mentales que physiques. C’est toujours à la proche de l’aube que l’obscurité s’épaissit.